Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 mars 2009

Tintin chez les Soviets

Lu dans Le Monde daté 24 mars (“Le groupe flamand Roularta dément les rumeurs de revente de "L'Express"”) :

Ses souhaits [de Rik de Nolf, patron de Roularta] de créer des synergies et de réduire la masse salariale se sont, par ailleurs, heurtés à "la difficulté de licencier des gens dans un pays où presque chacun est syndiqué et où l'on peut déclencher des grèves à la moindre inquiétude", a encore précisé M. de Nolf.

Ceux qui croyaient que la direction du Groupe Express-Roularta avait dénoncé les accords sur le temps de travail (contrairement à ce que prétend Le Monde, cf. l'encadré) puis supprimé 51 emplois, soit un dixième des effectifs, sans qu'aucun mouvement social n'ait jamais menacé la sortie d'aucun titre, ont sans doute été victimes d'hallucinations.

18 mars 2009

26 mars : la presse et le journalisme après les Etats généraux

Débat organisé par le SNJ Ile-de-France



jeudi 26 mars 2009, de 18 h 30 à 20 h 30

au CFPJ, 35 rue du Louvre, 75002 Paris (métro Sentier ou Les Halles)



La presse et le journalisme après les "Etats généraux"



Intervenants :

Jean-Marie Charon, sociologue, chercheur au CNRS

Olivier da Lage, journaliste, RFI

Eric Marquis, journaliste, L'Express

(Tous trois étant intervenu ou ayant participé aux Etats généraux)

Statut et conditions de travail, déontologie, équipe rédactionnelle, multimédia, droits d'auteur, etc. : les enjeux sont nombreux dans une presse chahutée, en mutation.

Quel rôle les débats des "Etats généraux" de la presse ont-ils joué, quelles conséquences ont-ils ou peuvent-ils avoir encore sur notre métier et sur notre quotidien professionnel ?


Le débat, ouvert à tous, sera suivi de l'assemblée générale annuelle de la section SNJ d'Ile-de-France, réservée aux seuls adhérents.

21:51 Publié dans SNJ (national, régional) | Tags : snj

13 mars 2009

Les journalistes dans l’action le 19 mars

(Communiqué national)

Appel de l’intersyndicale journalistes (SNJ, SNJ-CGT, USJ-CFDT, SGJ-FO, CFTC, CGC)

Rassemblement Métro : Filles du Calvaire à 13 h 30

14:38 Publié dans SNJ (national, régional) | Tags : mobilisation, grève

12 mars 2009

Départs : le préavis vous est dû !

La direction a décidément beaucoup d'imagination. Pour sortir le groupe de ses difficultés, ça n'est pas flagrant. Mais pour soustraire le moindre euro aux salariés, aucun doute. Après avoir tenté de faire passer des licenciements pour des séparations transactionnelles (Départs : ne vous laissez pas abuser par la direction !), la direction laisse volontiers entendre à certains salariés sur le départ qu'ils ne feront pas leur préavis, mais en “oubliant” de leur préciser que ledit préavis ne serait pas payé !

Or, légalement, le préavis fait partie intégrante du contrat de travail : celui-ci ne se termine qu'à l'issue du préavis (légal) - et, bien entendu, la date prise en compte par les assurances chômage est en tous les cas la date de fin de préavis, qu'il ait été effectué ou pas.

Si la direction dispense le salarié d'effectuer son préavis, elle doit le lui notifier par écrit, et le préavis doit néanmoins être payé intégralement.

Lors du CE du 11 mars, la direction a précisé que tout préavis payé sera effectué. A contrario, le préavis non effectué ne sera pas payé. Encore aurait-il fallu l'indiquer clairement aux salariés sur le départ !

Les salariés doivent donc être conscients que s'ils renoncent à effectuer leur préavis, ils ne seront pas payés pour cette période (ni par l'entreprise, ni par l'assurance-chômage).

00:45 | Tags : économies, emploi

Un pompier pyromane

Lue dans Le Soir (9 mars 09), une tribune d'Amid Faljaoui, directeur général des magazines francophones du groupe Roularta (Le Vif-L'Express, Trends-Tendances, Cash, Sport Magazine…). Extraits.

Les rédacteurs en chef de la presse quotidienne belge [...] avec sagesse, [...] ont compris qu'un journal « peut être un contre-pouvoir mais il ne doit jamais devenir un pouvoir ». [...]

La crise actuelle est une crise de l'offre avant d'être une crise de la demande. Face au syndrome du déficit d'attention des jeunes et à leur consommation « libertine », face à la tyrannie du choix qu'impose le Net, face à la banalisation de l'information, il y a place pour une offre renouvelée et plus exigeante que par le passé. Notre valeur en tant que presse écrite passe par le triptyque « décrypter, distraire et rendre service ». Les gens ne veulent plus « savoir », ils savent déjà souvent avant nous, ils veulent donc surtout « comprendre ». Mais pour cela, une partie de la presse écrite doit aussi sortir de sa logique agencière.

En clair, prendre davantage la voie de la valeur ajoutée et ne pas succomber aux sirènes de l'info dépêches. Quant aux journalistes, je pense que la période actuelle est une période bénie car comme le disait Erik Orsenna, « nous sommes dans des métiers de vigilants, à un moment où le monde change ».

Face au « fast news » et à l'info-obésité, le journaliste compétent, sans œillères et à valeur ajoutée ne risque pas de se transformer en OS de l'information. Le monde a encore besoin de lui.

Comme le remarque un lecteur sur le site du Soir, “il est bien placé ce Amid Faljaoui [...]. N'est ce pas lui qui est, en partie, à la base du licenciement d'une partie de la rédaction du Vif récemment ?”

Voir Le Vif-L'Express : “Un journalisme mis au pas”, Purge au Vif.


00:19 Publié dans Presse | Tags : actionnaire, le vif, licenciement, emploi

10 mars 2009

Pas de licenciement contraint

Le délai pour être candidat au départ s'est clos le 28 février. Lors du CE du 6 mars, la direction a annoncé de 51 à 55 départs volontaires (faisant suite à près de 70 demandes). L'objectif de 51 étant atteint, aucun licenciement contraint ne devrait avoir lieu.

La direction s'était engagée à donner une réponse aux candidats au départ avant le 7 mars, mais le 9 plusieurs d'entre eux n'avaient toujours pas de nouvelles.

09:50 Publié dans Comité d'entreprise ou DUP | Tags : emploi, économies

Roularta remplace son directeur financier

Jean Pierre Dejaeghere, "CFO" de Roularta Media Group (RMG), a été remplacé par Jan Staelens, a fait savoir RMG.

09:43 | Tags : actionnaire, le vif